Syndicat… caca!

Le tribunal administratif de Lille a annulé le licenciement de cinq ex-salariés protégés du dentellier, obligeant ce dernier à les réintégrer à l’entreprise. Une mesure qui anéantirait les finances du dentellier calaisien, qui va faire appel de cette décision.

Selon Jean-Louis Dussart, dirigeant de Desseilles, la décision de justice du tribunal administratif (TA) condamne le dentellier. Début décembre, le TA a annulé le licenciement de cinq ex-salariés protégés, représentants du personnel et membres du comité d’entreprise (CE), et ordonné leur réintégration. Ces derniers avaient contesté leur licenciement, intervenu en mai 2013.

La réintégration, cumulée aux deux années d’arriérés et aux indemnités de licenciement, coûterait à l’entreprise « près d’un million d’euros ». Une somme qui conduirait l’entreprise de 74 salariés, déjà en redressement judiciaire, à une mort certaine, estime le responsable. Ce dernier ne veut pas en rester là et va faire appel de la décision du tribunal administratif. Mais avant cela, Jean-Louis Dussart va lancer une procédure en référé-suspension pour suspendre la décision administrative. « Ça permettrait un sursis. Le dossier est complexe à monter, il faut des preuves solides mais on va y aller. » Le dossier pourrait être déposée la semaine prochaine.

Par ailleurs, Frédéric Motte, le patron du MEDEF Nord – Pas-de-Calais, se mobilise pour Desseilles. Il a contacté le préfet de Région qui « suit le dossier de près », indique le chef d’entreprise.

Dans l’objectif de sauver leur entreprise, les 74 salariés de Desseilles et des employés de sociétés sous-traitantes ont créé la semaine dernière un collectif, Les Oubliés de Desseilles

Source

( Ndlr : Sympa les 5 syndicalistes… réintégrés mais foutant 74 personnes au chômage… Et eux aussi au passage, mais avec 200 patates chacun! Merci Camaraaaades!)

 

Le chiffre du jour : 37

Comme le montre graphique , en 2014, 37 % des naissances en France sont non-européennes! Sans parler des réfugiés.

czjwg_0w0aajale

Blois : Une vraie mairie de Gauche sociale et solidaire.

Polémique entre les Restos du Cœur et la municipalité de Blois ( Union de la Gauche). La cause : un arrêté pris début janvier par la mairie de gauche pour limiter la distribution de repas chauds aux SDF. 

Tout est parti d’un arrêté municipal datant du 6 janvier dernier, règlementant et réduisant la distribution de repas chaud aux Sans Domicile Fixe dans les rues de Blois à certains endroits. Depuis, les Restos du Cœur ne sont plus autorisés à faire leurs « maraudes » que trois fois par semaine au lieu de cinq.

Extrait de l’arrêté : 

« Les Restos du Cœur sont autorisés à occuper le domaine public à l’occasion de la distribution de produits alimentaires qui se déroulera les lundis, mercredis et vendredis.« 

Pour la mairie, Blois est une ville touristique et cet arrêté résulte de la bonne gestion de l’espace public.

Les gens de la rue ont plusieurs possibilités pour avoir des repas. En particulier, il y a l’accueil de jour qui est géré par l’ASLD (Aide Soutien Lutte contre les Détresses) et qui offre quotidiennement des repas aux gens de la rue. Les maraudes des Restos du Cœur sont complémentaires, nous dit Odile Soules, adjointe PC à la solidarité.

Résultat, les 35 à 40 SDF Blésois qui bénéficient de ces maraudes affirment qu’ils ne pourront plus désormais manger que trois fois par semaine…

Source

Calais : L’homme qui brandit un fusil s’explique « je me suis défendu » 24/01

 

Une journée ordinaire à Calais

 

czklz5twaaakqud

Un Calaisien sort un fusil « factice »

Par ailleurs, dans une vidéo publiée sur le compte Youtube de l’agence engagée Taranis News, un riverain semble perdre ses nerfs au point de se faire très menaçant dans son jardin, envers les manifestants. Un membre de Taranis News assure que l’homme a « provoqué la foule de la manif avec des doigts et bras d’honneur, insultes, avant qu’elle se retourne contre lui ». La vidéo, qui ne montre pas ce passage, ne permet cependant pas de déterminer avec précision l’origine exacte de cette situation tendue. Les images captées montrent en tout cas l’habitant en question très remonté sortir de chez lui, carabine à la main, qui serait « factice » selon i>Télé. Il pointe brièvement l’arme en direction de la foule, avant de se raviser et de la baisser.

Source

Arme factice confirmée par la Préfecture et par Nord-Littoral

 

Confusion des genres…

Le rapporteur « sur les questions éthiques liées à la GPA » est une gynécologue transsexuelle pratiquant des GPA. Quelques députés ont « osé » soulever la question du conflit d’intérêts du rapporteur ; elle sera tranchée cette semaine.

frankenfurter3La commission des questions sociales du Conseil de l’Europe (Strasbourg) a confié la rédaction de son rapport sur les « Droits de l’homme et les questions éthiques liées à la gestation pour autrui » au Dr Petra De Sutter… une gynécologue transsexuelle belge.

C’est à cette sénatrice belge qu’a été confiée l’élaboration d’un projet de rapport sur les « normes éthiques » en matière de GPA.

Ce que la commission ignorait lors de la nomination du Dr De Sutter, c’est qu’elle réalise des GPA dans son service de l’hôpital de Gand, notamment pour des clients étrangers, les aidant ainsi à contourner leur loi nationale !

Sans surprise, le projet (encore confidentiel) de rapport du Dr De Sutter est très favorable à toutes formes de GPA, mêmes commerciales et pour les célibataires, et propose un cadre législatif…

Quelques députés ont « osé » soulever la question du conflit d’intérêts du rapporteur ; elle sera tranchée cette semaine. Le code de conduite de l’Assemblée interdit, en théorie, de confier à un député la rédaction d’un rapport en lien direct avec sa profession, mais la majorité pourrait en décider autrement !

Rappelons qu’à l’opposé de la position promue par Petra De Sutter, l’autre Parlement européen, celui de Bruxelles, a voté le 17 décembre 2015 une résolution dans laquelle sa majorité « condamne la pratique de la gestation pour autrui qui va à l’encontre de la dignité humaine de la femme » et affirme qu’elle « doit être interdite et qu’elle doit être examinée en priorité dans le cadre des instruments de défense des droits de l’homme » car elle « implique l’exploitation de la reproduction et l’utilisation du corps humain pour un gain financier ou autre ».

Source

Le chiffre du jour : 200 000

200 000 est le nombre de lecteurs qu’a perdu le quotidien BILD, depuis sa campagne pro-migrants. La diffusion a décliné de 10%.

BILD est le quotidien allemand le plus populaire et le plus diffusé de toute l’Europe occidentale .

Sa diffusion en 2014 s’établissait autour de 2 millions d’exemplaires vendus chaque jour.

 

solarbetriebene-abfalleimer-in-basel

Source

Angela Merkel traduite en justice

qUn groupe de juristes a intenté une procédure contre la chancelière allemande Angela Merkel à la Cour constitutionnelle du pays, à Karlsruhe, en lien avec sa politique migratoire.

Les avocats exigent que le tribunal décrète contraire à la loi fondamentale allemande la décision d’Angela Merkel du 4 septembre 2015 ouvrant les frontières aux réfugiés. Le tribunal pourrait entre autres considérer comme une infraction le fait que la chancelière ait pris sa décision en dépit des Accords de Dublin et des lois allemandes régissant l’octroi d’asile et le droit de demeurer en Allemagne, apprend-on de Spiegel.

« En marge de sa politique, la chancelière n’a pas le droit de franchir la limite des lois et d’abuser du pouvoir que ses électeurs lui ont confié », déclare l’avocat de Dusseldorf Clemens Antweiler, auteur de la plainte.

Selon lui, Angela Merkel est une récidiviste, car l’ouverture des frontières n’est pas sa première décision allant à l’encontre des lois de l’Allemagne et de l’Union Européenne. Ses mesures sur fond de la crise de l’euro et son refus de l’énergie nucléaire n’en sont pas moins discutables et douteuses.

Depuis l’année dernière, l’Allemagne a accueilli 1,1 million de migrants. Suite à la décision migratoire de la chancelière, elle est attaquée sur tous les fronts, à l’intérieur du pays comme à l’étranger, pour sa politique d’ouverture à l’égard des réfugiés

Source

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 731 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :